Une journée à Reims

Située uniquement à 45 – 60 minutes de Paris en train, j’ai profité d’une journée pour aller visiter la capitale du Champagne, Reims. Voici donc un mini-dossier sur les différentes curiosités historiques de cette ville, le tout faisable sur l’espace d’une journée. N’ayant pas pu faire toutes les attractions, et n’ayant pas forcément les mêmes goûts que mes lecteurs, je ne saurais déconseillé aux visiteurs potentiels de commencer par un saut rapide à l’office de tourisme situé à la sortie de la gare pour récupérer au moins un plan de la ville.

Musée de la reddition : situé à 5 minutes de la gare à pied, ce petit musée vous propose de revivre les dernières heures de la Seconde Guerre Mondiale en faisant visiter la salle où a été signée la reddition allemande le 7 mai 1945. La visite commence par un film d’environ 10 minutes sur les derniers faits d’armes avant une visite libre du reste du musée. On y retrouve de nombreux documents concernant la fin de la guerre, mais également un nombre impressionnant d’uniformes de tous les camps à toutes les périodes de la guerre. La salle de la reddition a été conservée en l’état et c’est avec beaucoup d’émotions que l’on compare la photographie de l’époque avec la table vide… Pour 4 euros en tarif plein (tarifs réduits possibles), c’est un lieu de mémoire qu’il faut absolument visiter !

Musée de la reddition, 12 Rue du Président Franklin Roosevelt, site officiel, ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h tous les jours sauf le mardi et certains jours fériés.

Centre historique : en partant de la gare en tramway, on peut facilement atteindre le centre historique de la ville de Reims. Autour de la cathédrale où ont été sacrés un grand nombre des rois de France, de Clovis à Charles X, on peut y découvrir la mairie, le théâtre municipal ou encore le palais de justice. C’est également autour de ce centre que sont situés tous les commerces importants de la ville.

Palais du Tau : lieu de conservation des trésors de la cathédrale située juste à côté, le Palais du Tau promet de redécouvrir les merveilles architecturales de la cathédrale ainsi que l’histoire du bâtiment, ancien palais archiépiscopal. Que ce soit les vieilles gargouilles crachant du plomb fondu suite à l’incendie de 1915 ou bien les tapisseries moyenâgeuses, c’est un vrai plaisir pour les yeux de redécouvrir tous ces joyaux. Je regrette le prix un peu élevé (7, 50 euros en plein tarif) pour la courte visite du musée mais les pièces présentées sont très impressionnantes. C’est également au Palais du Tau que s’achètent les billets pour visiter les tours de la cathédrale !

Palais du Tau, 2 place du Cardinal-Luçon, site officiel, ouvert tous les jours sauf le lundi (horaires variant en fonction de la date), fermé certains jours fériés.

Quartier Saint-Rémi : situé à 20 minutes à pied du centre historique, le quartier Saint-Rémi abrite la basilique du même nom ainsi que le musée historique de la ville. Il propose également un petit parc très sympa pour déjeuner, parc accolé aux deux bâtiments.

Musée Historique Saint-Rémi : musée historique de la ville, le musée Saint-Rémi contient des objets allant de l’Antiquité aux années 1870 avec une grosse partie concernant le moyen-âge. Quelques vitrines contiennent également des pièces rapportées à la libération de la ville, mais on préférera se référer aux collections du musée de la reddition. Lors de ma visite, quelques salles étaient fermées au public et j’ai ainsi bénéficié d’un tarif réduit. Pour 4 euros, ce musée reste bien à visiter mais uniquement si on est un grand fan de l’Antiquité et du Moyen-Âge, les autres passeront sans doute leurs chemins.

Musée Historique Saint-Rémi,  53 rue Simon, site officiel, ouvert tous les jours sauf certains jours fériés.

Comment se déplacer à Reims : en partant de la gare, on peut très facilement se rendre dans le centre-ville à pied en environ 15 minutes. Étant donné que le tramway était en travaux lors de ma visite, j’ignore combien de temps celui-ci met usuellement. Le quartier Saint-Rémi est plus éloigné et les moins bons marcheurs préféreront sans doute y aller en bus.

Pour conclure : comme discuter dans l’introduction, je n’ai malheureusement pas eu le temps de voir toutes les curiosités comme le Musée des Beaux-Arts ou la Chapelle Foujita. Je ne saurais donc que conseiller de faire soi-même son propre itinéraire culturel à partir du site de la mairie de Reims. Les amateurs de gastronomie trouveront leur compte avec un grand nombre de restaurants situées aux alentours de la cathédrale et du musée historique, ainsi que les amateurs de champagne !

Les liens utiles:

– Le site de l’office de tourisme : http://www.reims-tourisme.com/

– La page “Musées et collection” du site de la mairie de Reims : http://www.reims.fr/culture-patrimoine/musees-et-collections-permanentes–1907.htm